Banane du Cameroun : des exportations à la hausse

Du lancement de la campagne annuelle de la filière à septembre 2019, les principaux producteurs ont exporté 3854 tonnes de banane en plus. Cette performance est à l’actif des Plantations du Haut-Penja (Php) et de la société Boh Plantations Limited (Bpl).

Le pays chasse les devises. « C’est de bons présages », pensent les économistes. Ils reconnaissent que la banane camerounaise n’est pas totalement sortie des sentiers battus. Qu’il faut créer d’autres exploitations et ressusciter celles qui ne respirent plus.

Qui a fait quoi ? Les statistiques de l’Association bananière du Cameroun (Assobacam) précisent. Les Php ont réalisé 16 667 tonnes vers les marchés extérieurs. Les exportations de Boh plantations culminent à 1642 tonnes. Les deux permettent au pays d’atteindre le chiffre global de 18 309 tonnes de banane exportée. En 2018 de la même période, le chiffre est de 14 455 tonnes.

A cause de la crise anglophone, « elle est morte et enterrée ». Les bananiers de la Cameroon Development Corporation (CDC) plantés dans la région du sud-ouest, ont séché. Le Cameroun perd les performances d’un acteur de poids. L’entreprise à capitaux publics n’est plus que l’ombre d’elle-même.

PI

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*