Commune de Tonga : le marché « riz » aux éclats

La culture et la commercialisation de la céréale se transmettent de mère en fille. Plus qu’un élément de la culture, le riz est l’atout maître de l’économie locale.

Le riz est ici ce que l’avocat est à Mbouda. De ce bout de terre, mélange des sols rouges de l’Ouest et gris du Centre, émergent deux variantes qui se retrouvent dans le panier de la ménagère : le riz pluvial produit sur les hautes terres et le type irrigué, herbacée des marécages de Bandounga.

La production locale est estimée à plus de 200 tonnes par an. Il est commercialisé sous les conditionnements de 2, 5, 10 et 25 kilogrammes. Leurs préparations exigent de la minutie. Les natives de Tonga en détiennent le secret. Ceux qui le dégustent, lui reconnaissent son côté onctueux, appétissant, parfumé. Il est consommable avec ou sans sauce. La farine comme dérivée, sert à faire des beignets aussi savoureux. Sur le marché, le riz local a ravi la vedette au riz importé.

La Commune de Tonga s’étend sur 360 km2. Elle compte environ 30.000 habitants. Le slogan « vivre ensemble, agir ensemble » est un évangile et le peuple en est le prédicateur.

Ivan Fotso

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*