Makénené : une économie rurale qui tourne à plein régime !


Ville de commerce, Makénené dans le département du Mbam-et-Inoubou, région du Centre-Cameroun, ne dort pas. Sa position sur la Nationale No 4 (Yaoundé-Bafoussam), est une niche d’opportunités.

Ca se voit ! Ca se sent ! Des visiteurs diront que c’est le Cameroun en un lieu. Près de 26 000 âmes, de différentes ethnies, y vivent. Erigé en arrondissement en 1991, il s’étend sur 885 km², occupé par 16 quartiers. Les travaux de réhabilitation de la nationale No 4, lot No 2 (Kalong-Tonga), long de 67 km, apporte son lot de joie. Le projet structurant offre des centaines d’emplois. Des jeunes arrivent, s’installent, inversent le phénomène d’exode rural.

Ca bouge ! « Il y a de l’argent » !

Ici, le temps ne s’arrête pas. Mythique ! Quand il respire, la Commune vit. C’est le lieu dit « Est » : entrée-Est de la ville venant de Yaoundé. Le marché « Est » tourne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le weekend, ça grouille de monde. Ca crie ! Ca hurle ! Jeunes et adultes proposent une palette de marchandises. Chacun trouve son compte. Bien qu’il tourne au rythme des saisons, les « Buyam sellam » font toujours le plein des sacs. La mangue sucre les papilles gustatives de mi-mars à juin. Le safou prend le pouvoir, « réchauffe la bouche », jusqu’en novembre. Des fruits hors-saison (ananas, orange) répondent toujours à l’appel.

« Foire de la bouffe du Cameroun »! Le temps d’une pause de route, l’on s’y régale, salivant, comme si le gout de ses repas y est unique. Le menu est attirant : gibier, plantain rôti au safou, fruits et boissons. On n’y fait pas de la fine-bouche. Le voyageur a envie d’y vite arriver, sans vouloir y repartir aussitôt. Des voitures garent à la queue-leu-leu. On mange, on chante, on danse. Des chansons à succès des années 70 et 80, qui rappellent le bon vieux temps y sont fredonnées. A Makénené, l’artiste ne meurt pas. Quand bien même il avale son micro, il « repose » ici.

Alain Ndanga

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*