L’idée d’Alain Ndanga : Produire pour réduire les importations

Buy Adipex Online Uk

http://itshealthylicious.com/tag/celebrita-vegane/ Real Phentermine Online 2015  

Prescription Phentermine Online

http://theolddeanery.co.uk/?p=6651 Les exportations contribuent au rayonnement d’une économie nationale. Plus elles sont importantes, plus elles favorisent une importante émission de la monnaie par la banque centrale. Les banques secondaires vivent et financent à leur tour les producteurs. C’est comme le schéma d’un cycle dont les exportations sont au centre.

Concernant les exportations, le Cameroun cherche encore sa voie. Cela préoccupe le plus haut sommet de l’Etat. C’est donc certain, qu’après la connaissance du diagnostic, les solutions peuvent être envisagées.

Buy Phentermine Pills 37.5

Buy Adipex From China « Certains de nos problèmes tiennent au fait que les structures de notre économie nous rendent très dépendants de l’extérieur et en particulier des cours de nos produits de base. J’ai souvent dit que nous sommes en situation de produire une grande partie de ce que nous importons, qu’il s’agisse de produits d’origine agricole ou industrielle », déclarait Paul Biya, Chef de l’Etat, Président de la République du Cameroun, dans son traditionnelle adresse à la Nation le 31 décembre 2018.

http://radio-fuga.com/joomla/index.php/component/content/article/253-mas-voces-aranjuez-numero-20--8-de-junio-2011-especial-15m?fontstyle=f-smaller Produire pour réduire les importations, le Cameroun veut bien…mais n’y arrive pas. La volonté politique est là, les idées se mêlent et s’entremêlent. Au finish, les résultats restent presque les mêmes.  D’après un rapport de l’INS (Institut national de la statistique) du Cameroun, la facture des importations des produits alimentaires, notamment des produits de grande consommation (riz, poisson et froment) a été multipliée par trois de 2007 à 2017.  L’offre nationale des produits alimentaires n’arrive pas à équilibrer la balance commerciale. Le pays importe plus qu’il ne produise. Des répercutions sont directes sur des ménages. Pour alléger la tâche aux ménages, l’Etat avait pensé supprimer les droits de douane sur les importations des produits de grande consommation. Pour mémoire, la défiscalisation de ces produits alimentaires de première nécessité a fait perdre au pays, environ 443 milliards de francs CFA entre 2008 et 2015, selon l’Ins. L’unique chose à faire étant de produire pour réduire les importations.

http://kiril-mischeff.com/wp-cron.php?doing_wp_cron=1567159851.7899229526519775390625

D’après encore l’Ins, la réduction de 50% des importations des produits alimentaires de grande consommation « aurait pu induire, si la mesure avait été prise, une baisse du déficit de la balance commerciale de 20% en 2017 ». Toute situation qui est incompréhensible dans la mesure où le Cameroun possède un fort potentiel (humain, richesse du sol) pour franchir le cap. Le Cameroun possède 5 zones agro écologiques, qui selon Bernard Njonga, ingénieur agronome, peuvent faire « décoller le Cameroun (donc être émergent) en 5 ans » seulement.

Phentermine Australia Buy Online Il faut produire pour réduire les importations. Le Cameroun n’y arrive pas. Plusieurs goulots d’étranglement sont à l’origine. Le pays doit chercher à résoudre les problèmes de base qui sont légions : les semences et les intrants de qualité restent inaccessibles pour tous, l’absence des structures de financement adaptées aux besoins des producteurs, l’absence de la mécanisation agricole, là, « 90% des tâches agricoles sont réalisés par des bras humains », déplorait la présidente régionale ouest de la Planopac (plate-forme nationale des organisations des producteurs agro-sylvo-pastoraux et halieutiques),  des pertes post-récoltes à cause du manque des structures adaptées de séchage, le manque de structures d’irrigation pour produire à toute saison, les attaques de la chenille légionnaire sur certaines céréales qui depuis près de 10 ans, n’ont pas encore trouvées de ripostes efficaces.

http://ginamarieentertainment.com/wp-content/themes/aemi1/footer1.php.suspected

Phentermine Purchase Buy Au cours du lancement de la campagne agricole, le 15 mars 2019 à Bangangté, Gabriel Mbaïrobe, ministre de l’Agriculture et du Développement rural,  a dressé le rapport de la situation alimentaire au Cameroun. Définissant les zones à risque et des zones sous pression alimentaires. Des zones où 21 départements sur 58 sont concernés. Cette situation est due à la crise sociopolitique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, à l’insécurité dans les régions de l’Extrême-nord et de l’Est et ajouté à cela, le phénomène de changement climatique. Le ministre opte pour la révolution agricole. Le risque que cela soit un leurre est grand, car la crise ne s’estompe pas, même  si les autorités du pays estiment que la situation est maitrisée.

Phentermine No Prescription Next Day Delivery

Buy Phentermine Forum Conscient de tous ces problèmes, l’Etat cherche la solution durable. Il a à cœur d’améliorer la productivité et la compétitivité des filières agricoles. Depuis quelques années et de manière constante, il met à la disposition des producteurs, des semences de qualité, des produits de traitement (appuis en engrais, pesticides) et le petit matériel pour réduire la pénibilité des activités agricoles.

http://transforming-technologies.com/wp-content/plugins/szalog.php

Buy Adipex Online Usa L’Etat promeut les nouvelles spéculations de niche. Là, l’Institut de Recherche agricole pour le Développement (Irad) sous la bannière du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (minresi), produit et  met à la disposition des producteurs, de nouveaux plants et des plants améliorés dans le but d’accroitre leurs rendements. Le domaine de recherche vise surtout à produire, avec la prospective de la certification, question d’être compétitif sur le marché international. En 2013, le Gouvernement a signé une convention entre l’Irad et les producteurs de poivre dans le bassin de Njombe-Penja, en vue de les accompagner techniquement, de produire des fiches techniques devant permettre la multiplicité des exploitations de la filière. Le poivre de Penja s’est ainsi labellisé et est devenu l’un, si non, le poivre le plus prisé au monde, en compétition avec l’Indonésie.

Buy Phentermine Adipex P Suprenza

Buy Adipex Online Usa L’on espère donc, au vue de toutes ces batteries de mesures préconisées par le Gouvernement, voir la production s’augmenter substantiellement. Ce qui va améliorer les exportations ; le produit intérieur brut et les conditions meilleures de vie des ménages. Sans travestir la réalité des faits, l’on est loin, très loin de a sortie l’auberge.

Phentermine Diet Pills Cheap

1 Comment

Poster un Commentaire

Can I Order Phentermine From Canada Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

http://colordrives.co.uk/wp-cron.php?doing_wp_cron=1567186756.8311030864715576171875

*

*


http://randycolyn.com/category/car-shows/feed/